lundi 22 avril 2013

Les Chevaliers d'Emeraude, Les Dragons de l'Empereur Noir (T2) d'Anne Robillard


Les Chevaliers d'Emeraude (T2) - Anne Robillard

  Après des siècles de paix, les armées de l'Empereur Noir Amecareth envahissent soudain les royaumes du continent d'Enkidiev. Les Chevaliers d'Emeraude doivent alors protéger Kira, l'enfant magique liée à la prophétie et qui peut sauver le monde. Comment ces monstres redoutables parviennent-ils à s'infiltrer sur le territoire d'Enkidiev sans être repérés par les Chevaliers d'Emeraude ? En plus, Asbeth, le sorcier de l'Empereur, s'apprête à enlever Kira... Afin d'accroître sa puissance avant d'affronter ce redoutable homme-oiseau, le chef des Chevaliers, Wellan, se rend au Royaume des Ombres où il doit recevoir l'enseignement des Maîtres Magiciens. Là, il va découvrir un terrible secret...

Mon avis :
 
Dans le premier tome, nous quittons les chevaliers qui, cette fois ne sont plus 7 mais 14.
De plus, il n'y a plus 7 écuyers mais 14 aussi.
Je trouve que l'auteur a sauté trop vite les années. C'est difficile de passé du présent à futur bien lointain alors que pendant toute la lecture, les jours avançaient normalement. Sauté une aussi grande période n'est pas facile. De plus, les nouveaux personnages ne sont pas aussi bien présenter que dans le premier tome. A vrai dire, si l'auteur l'aurait fait, à ce moment là on n'en aurait plus fini.
Mais j'ai eu l'impression que certains personnages faisaient tout de même « pot de fleur » entre autre. On ne parle quasiment pas d'eux, et on n'en sait pas grand chose.
Ce que je trouve dommage c'est qu'on avance à rythme normal et puis d'un coup on se retrouve bien plus loin. Cela m'a un peu freiner sur ma lecture. J'ai eu tout d'abord du mal à continuer. On tournait toujours autour des mêmes choses, j'ai rudement l'envie de dire qu'il y a eu pas mal de « répétitions » du sens où l'on vit souvent les mêmes mouvements ( guerre courte par exemple ).
J'ai tout de même continué la lecture jusqu'à le finir car malgré ces points négatifs, il y avait ce « quelque chose » qui vous dit de continuer. Je n'ai pas était déçu, car arrivé à un certain moment, l'histoire ne s'accélère pas mais l'action est de plus en plus présente, les événements se bouscule et là, on est vraiment plongé dans l'histoire.
Ce que j'ai apprécié, c'est que l'auteur a su quand changé d'endroit et de personnages. J'entends par là, de passer par exemple des Chevaliers en mission à la petite Kira restée au château. Anne Robillard a su placer chaque moment au bon endroit d'après moi. En tout cas, ça m'a plu.
Le positif dans ce tome, c'est qu'il y a certes, moins de description, mais beaucoup plus de sentiments et de découverte, notamment celle de la magie.
Finalement, j'attache toujours à la belle histoire de cet auteur car sa plume reste fluide, du même style que le premier tome, et malgré tout, elle garde le même rythme.
Pour en finir, je dirais une dernière chose : Dans certains livres, nous sommes souvent déçu de la fin, ou sinon, nous ne pouvons pas imaginé comment la suite débutera.
La différence ici, c'est que nous retrouvons à la fin du livre le premier chapitre du tome suivant. 
J'ai donc, malgré les quelques points négatifs que je donne à cette histoire, l'énorme envie de lire dès que je le pourrais le tome 3.

Ma note : 3/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire